lundi 30 septembre 2013

Le doloromètre universel, par Philippe Gontier

La clef d'argent, 2013

France, langue française.





6 euros.
Un paquet de cigarettes, à peine la moitié d'un carnet de tickets de bus ou de métro.
C'est ce que coûte cet outil de plaisir, que rien ne remplacera jamais : le livre.
« Ah, oui », ouïs-je soudain autour de moi. « Mais quel livre ? »...Et bien, celui-ci : « Le doloromètre universel ».
Un recueil de nouvelles incroyables. Un style magnifique, unique, qui invite le lecteur ébaubi à découvrir des idées originales, rondement menées, qui aboutissent à des chutes maitrisées de main de maître.
Ce maître, c'est Philippe Gontier.

Ce recueil de 7 nouvelles est divisé en deux parties.
La première regroupe cinq histoires : « Cinq contes à la plume »
— « Vertige » nous raconte l’étrange sensation qu’éprouve un beau matin Simon Travers, et qui va mettre sa vie sens dessus dessous, jusqu’à cette ballade dans les bois… une histoire courte, et efficace.
—«  Le doloromètre universel », qui donne son nom au recueil, est génial. Quelle idée folle que celle de vouloir mesurer la douleur du monde ! Et quoi de plus fou, alors, de consacrer son temps, son génie, sa vie tout entière à la construction d’une machine pour effectuer une telle mesure ? Quoi de plus fou ? Et bien la fin de cette histoire qui laisse pantois, tellement elle est surprenante et hautement symbolique.
— « À Charenton-le-Pont », « s’en vont les innocents, sans rime ni raison » comme le dit la chanson de Francis-Joseph Hardtier. Mais que trouve-t-on, à Charenton ? Une maison d’aliéné. Un endroit où le rédacteur en chef d’un journal en mal de gros titres à sensation envoie un jour un de ses journalistes. Une visite à des internés qui marquera à vie ce dernier. Et qui marquera les nuits, nos nuits, pauvres lecteurs hantés par la lecture des notes retranscrites ici, et jamais publiées avant. Un conte effrayant à souhait.
— « La Force », ce pouvoir étrange qui pousse les gens à commettre des choses irrémédiables. Une enquête difficile pour la police, dont l’issue finale est la seule possible.
— « Le nuage », une histoire d’aviation, d’attente, d’amour et de mystère. Fantastique dans tous les sens du terme, et qui laissera songeur ceux qui ont pour habitude de rester plantés le nez au ciel pendant des heures…

La seconde, quant à elle, ne regroupe que deux histoires « Pouilly-en-Auxois fantastique »
— « Sous la voute » se déroule sur le canal de Bourgogne. Où l’on découvre qu’être éclusier, et avoir comme travail routinier de faire passer dans une petite embarcation et dans le noir absolu le tunnel long de plus de trois kilomètres peut faire parfois voyager beaucoup plus loin… Une histoire qui, en plus de faire frissonner, est une belle histoire locale…
— « Thor à Pouilly », dernière nouvelle de ce – décidément, trop court — recueil nous raconte les disparitions étranges que connait Pouilly, et l’enquête menée par le narrateur, garçon de 14 ans, qui va découvrir la vérité et ouvrir ainsi les portes de l’inconnu…
Philippe Gontier est un grand spécialiste de la culture populaire et du fantastique. Il déniche des auteurs anciens, souvent oubliés, et nous fait redécouvrir les joyaux de ses trouvailles dans des fanzines comme « le boudoir des Gorgonnes », dont on aimerait bien voir un nouveau numéro sortir bientôt…

Il ne vous reste plus qu’à suivre le lien publié plus bas, et de vous fendre d’un peu de votre fortune afin d’acquérir ce livre simplement indispensable.
Et 6 euros, en plus et comme toujours sur le site de la clef d’argent, c'est frais de port inclus…


Le doloromètre universel et autres contes blêmes et maladifs, par Philippe Gontier.
La clef d'argent, collection KholekTh.
Août 2013. 98 pages. 6 euros
Couverture: photomontage de Philippe Gontier, d'après une photo de Guillaume Duchenne de Boulogne.
ISBN : 979-10-90662-15-5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire